Maison décarbonée

logo

Décarbonez vos bâtiments :

« Après avoir minimisé le besoin d’énergie pour le chauffage, il reste à choisir une solution
pour produire cette chaleur efficacement et en émettant aussi peu de gaz à effet de serre que
possible. Plusieurs options existent, citons principalement :
• La chaudière au gaz à condensation : tant que le gaz est d’origine fossile, elle reste émettrice de CO2, mais en quantité moindre qu’avec d’autres combustibles fossiles [3].
• La pompe à chaleur (PAC), qui consiste à puiser une partie de la chaleur nécessaire dans
l’environnement (c’est l’inverse d’un système de climatisation, qui puise la chaleur à l’intérieur et la rejette à l’extérieur). Cette solution permet d’utiliser la source d’énergie – en
général l’électricité – de façon beaucoup plus efficace (produire au moins 3 ou 4 fois plus
d’énergie sous forme de chaleur qu’on a utilisé d’énergie électrique). Dans l’étude « Scénarios pour une Belgique bas carbone à l’horizon 2050 » [4], les PACs fournissent jusqu’à 85%
du besoin total de chaleur en 2050. Toutefois, réaliser pleinement le potentiel de cette
technologie requiert de diminuer les émissions de CO2 à la production d’électricité, principalement en produisant cette électricité à l’aide de sources renouvelables, jusqu’à atteindre
des émissions nulles ou quasi nulles.
• La biomasse (à condition de limiter les émissions polluantes, dont les particules de suie,
nocives et responsables d’une contribution au réchauffement), et de rester dans les limites
d’une production « durable ».
• La production d’eau chaude (principalement) par des capteurs solaires thermiques
(« chauffe-eau solaire », qui ne génère que très peu d’émissions à condition notamment
que la chaleur nécessaire en l’absence de soleil ne soit pas fournie par une résistance électrique).
• La cogénération : produire simultanément de la chaleur et de l’électricité. Cela permet de produire de l’électricité avec un bon rendement global, mais n’est «sans carbone » que si la source
d’énergie est sans carbone, et est potentiellement plus difficile à réaliser à petite échelle »

source : https://plateforme-wallonne-giec.be/assets/documents/P_Wallonne-GIEC_Lettre10.pdf

 

Pour plus d’informations et vous tenir au courant des futurs rapports du GIEC : inscrivez-vous via la plateforme